Newsletter #1 - MARS 2021

Newsletter #1 - MARS 2021

Auteur : Geoffrey Milesi, Architecte, Arc’Home

 

Adopter une nouvelle façon de construire.

 

Aujourd’hui, nous allons vous parler des fenêtres.

La démarche initiale de tout projet de construction est de démarrer par la conception.

Elle se traduit la plupart du temps par un schéma, un plan, une perspective pour les plus à l’aise d’entre vous. 

Prenons l’exemple d’une extension d’une maison d’habitation pour créer une pièce complémentaire. C’est un cas que l’on retrouve fréquemment.

 

La première chose que l’on fait, après avoir choisi où l’on veut mettre son extension (et après avoir également vérifié les règles d’urbanisme), est de dessiner le contour de cette extension : les murs !

On définit ensuite les dimensions de l’ouvrage et on dessine les murs avant les fenêtres. Puis, on se dit je mettrais bien une fenêtre là et puis une là… Et quelle taille alors ? Alors on regarde les dimensions standard au magasin de bricolage. Et Paf, une fenêtre de 1m de large par X de haut…

 

Et c’est parti, vous avez commencé à imaginer votre construction et vous avez défini les dimensions de l’ouvrage sur la base de produits neufs car c’est la logique naturelle.

 

DANS CETTE PREMIERE NEWSLETTER, NOUS ALLONS VOUS EXPLIQUER COMMENT ADOPTER UNE NOUVELLE FACON DE CONSTRUIRE.

Imaginons une autre façon de concevoir l’extension de sa maison d’habitation. Pour reprendre notre exemple ci-dessus. Si vous achetiez vos fenêtres avant même de commencer à dessiner votre projet : des supers occasions, il y en a et sur les fenêtres, il y en a beaucoup.

Beaucoup de fenêtres sont proposées à la vente et sont neuves car elles n’ont jamais été posées. Et on peut vous le dire, beaucoup n’ont pas été posées en raison d’erreurs de prises de côtes ou d’erreurs de commande. Les erreurs ça arrivent et même aux professionnels.  

 

Alors pourquoi ne pas dessiner son extension autrement, associons nos superbes fenêtres d’occasion, dans le dessin initial. Pas très compliqué en fait.
Et hop, on dessine les murs et on intègre la fenêtre 1, puis la 2 et la 3…

Pour bien faire, on privilégiera des fenêtres de même nature pour un effet thermique homogène. Ainsi, vous avez effectué une action de réemploi et vous avez limité la production de matériaux neufs et ça c’est un geste vertueux pour la planète.

 

Si vous faites appel un architecte pour la conception de votre extension, n’hésitez pas à lui en parler pour qu’il intègre le réemploi de vos fenêtres dans son projet.

A bientôt pour de nouvelles infos sur le réemploi.

 

 

 

L’info supplémentaire :

Les fenêtres en vente en réemploi sont pour la plupart en PVC. Oui parce qu’elles se déforment peu dans le temps et c’est pour ça que l’on en retrouve beaucoup sur le marché de la seconde vie.

Alors, vous me direz, oui mais des fenêtres PVC ce n’est pas très écolos. Effectivement, le PVC, n’est pas une matière naturelle et oui il y a du pétrole dedans.

Mais essayons ensemble d’avoir une vision plus large :

  • Premièrement en réemploi, utiliser une fenêtre PVC c’est déjà éviter qu’elle ne finisse à la décharge et ça c’est déjà une action vers le zéro déchet.
  • Second point, la fenêtre PVC reste encore à ce jour, la plus isolante et la meilleure thermiquement par rapport à son rapport coût / efficacité. Les lignes bougent, d’autres matériaux progressent et ont des prix qui continuent de baisser et avec une efficacité qui elle progresse. On voit aujourd’hui des fenêtres en bois mieux conçues, des menuiseries aluminium à rupture de pont thermique, ou encore des associations de matériaux bois-alu.

 

Mais en attendant, nous pouvons réemployer !

 

Laissez un commentaire

Required fields are marked

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

translation missing: fr.general.search.loading